La Sagrada Familia, Gaudi et Rhino 3D – Épisode 1
février 21, 2020 0

À l’occasion d’une formation à Barcelone j’ai eu l’occasion de visiter à nouveau la Sagrada Familia (eh oui il nous arrive aussi de nous former 😉 . C’est une expérience époustouflante et je vous invite à suivre la visite guidée (et non la visite audio) qui permet un échange avec le guide très au fait.
Enfin, il ne s’agit pas ici de partager mon expérience de voyage, mais plutôt de la rapporter aux problématiques de modélisation qui nous occupent.
Gaudi a une approche à l’architecture et la forme algorithmique presque dans la mesure où il établit des méthodes à base d’une séquence d’opérations de constructions qui se répètent et s’appliquent à différentes entités géométriques de départ.

Certains lui attribuent la paternité de la modélisation ‘paramétrique’ analogique. Et non, on ne va pas vous laisser pense que Gaudi employait Rhino dans ces recherches formelles ou ses maquettes.
Une chose est certaine, en voyant le résultat, on se dit, s’il y a bien un outil qui nous permettrait de mieux comprendre l’approche de Gaudi en reconstruisant certaines de ses maquettes, c’est bien Rhinocéros.
Par ailleurs, la tentation est grande de se lancer immédiatement dans Grasshopper et de commencer l’exercice. Je n’ai pu y résister. Faut-il encore avoir une ressource qui nous éclaircit sur sa méthode.
Heureusement, des chercheurs se sont penchés sur la question et la librairie met à disposition un ouvrage passionnant; Sagrada Família s. XXI. Gaudí ara / ahora / now voir référence ci-dessous.

Dans ce premier épisode, nous allons nous pencher sur les colonnes de la chapelle et plus précisément sur 2 de leurs aspects: 1 la construction de la section à la base et 2. l’évolution du profile de celle-ci dans sa hauteur (double hélice).
À cette fin nous employons Rhino 3D natif, sans Grasshopper donc, pour la réalisation de ces exercices.

Dans leur ouvrage, les auteurs nous indiquent que la section est constituée de ‘courbes paraboliques’. Aussi, sans trop de précisions ils montrent une image qui semble indiquer que celle-ci ont été créés à partir de polylignes en employant une méthode qui divise celle-ci et rejoint ces points de division deux à deux à l’aide d’une ligne telle que le montre l’illustration ci-dessous:


En effet, ces lignes ont la propriété d’être tangentes à la courbe parabolique. Une technique simple nous permet de recréer cette construction avec les outils d’aujourd’hui, enfin dans Rhino tout au moins, et qui nécessitait une construction plus complexe à l’époque de Gaudi. Aussi, ci cette technique plus complexe se prête particulièrement bien à la méthode algorithmique de Grasshopper. Elles sont en réalité très simple à créer dans Rhino natif comme nous le verrons dans la vidéo ci-dessous:

Pour illustrer la méthode, voici les étapes de réalisation du modèle de la section à base de 2 carrée (appelée base 8):

Courbe degré 2 dans Rhino 3D

 

Et la vidéo d’explication de sa construction dans l’outil 3D:

Cette même méthode s’applique à l’ensemble des colonnes, bases 6, réalisées à partir de 2 triangles et d’une rotation de 60 degrés, de la section base 10 à partir d’un pentagone et d’une rotation de 36 degrés ou de 2 carrés tournés à 30 et 60 degrés respectivement.

Dans le prochain article sur le sujet nous verrons comment créer la colonne qui possède un pli naissant le long de la hauteur du fut et dont les cannelures se multiplient à des hauteurs spécifiques de la colonne.

(*) Sagrada Família s. XXI. Gaudí ara / ahora / now (Anglais) Broché – 10 juillet 2007 de Josep Gómez Serrano (Auteur), Jordi Coll Grifoll (Auteur), Mark Burry Cameron (Auteur)

Restez informé(e)