Grasshopper, Python et bruit de perlin dans la génération de formes libres
juin 4, 2015 0

Bruit de Perlin Grasshopper Python scipt

Voici un maillage des plus simples — un maillage de cube créé dans Rhino3D  auquel est appliqué un bruit de perlin.
Ken Perlin, un scientifique New-Yorkais, invente dans les années 80  un algorithme pseudo-aléatoire permettant d’appliquer des textures et ainsi donner plus de réalisme aux images de synthèse. Ces “transformations” sont aussi employées pour la création de terrains escarpés. Son travail est récompensé par un Oscar en 1997.

Dans cette démo, les  coordonnées x,y,z du maillage passés à la fonction Perlin sont modulés de façon à contrôler l’effet “bruit” et ainsi générer :

  • Des formes libres et organiques.
  • L’atténuation successive dans une direction (x), puis 2D (x,y), puis 3D (x,y,z) permet de contrôler la déformation dans la direction de ces trois coordonnées.

Techniquement, le maillage d’un cube créé dans rhino est passé à un algorithme Grasshopper3D. Un module Python grasshopper appelle la librairie Python.py de Casey Duncan. Le maillage est décomposé et les coordonnées des vertices extraites, modulées et passées au module de bruit Python Grasshopper. Celles-ci sont ensuite déplaceés dans la direction de leur normales dont l’amplitude de déplacement correspond au résultat du calcul de bruit.

Ce qui retient particulièrement mon attention, c’est l’application de cette fonction pour la génération aléatoire aux formes organiques. Ce n’est pas l’emploi le plus courant du bruit de perlin. Mais je ne souhaite pas particulièrement ouvrir le débat sur l’emploi de l’aléatoire (ici pseudo-aléatoire) dans la génération de forme…

 

Thèmes:

Laisser un commentaire

Restez informé(e)